Lot C1 - Ligne M2Obs

Ligne de mouillage multi-paramètres - site d’observation - Baie de Marseille : M2Obs

Responsable et partenaires

Responsable scientifique : LMGEM, UMR CNRS 6117 Case 901, Centre d’Océanologie de Marseille Campus de Luminy, 13 288 Marseille Cedex 9, France (Resp. Bruno Charrière)

Responsable exploitation : COM-LMGEM en concertation avec DT INSU et Ifremer

Partenaires : Service d’observation du Centre D’Océanologie de Marseille (Resp. Patrick Raimbault), DT INSU et Ifremer

Résumé scientifique

Depuis une vingtaine d’années, une attention particulière a été donnée au rôle du rayonnement solaire photodégradation de la matière organique dissoute dans les eaux naturelles (Mopper et Kieber, 2000 ; Tedetti et Sempéré, 2006). En effet le rayonnement Ultraviolet (UVR) serait à l’origine de la transformation photochimique (ou phototransformation) de la matière organique dissoute (DOM) et donc de l’altération de sa biodisponibilité pour le bactérioplancton entraînant une modification des activités d’assimilation, de production ou de respiration. La phototransformation de la DOM initiée par l’UVR dans la couche de surface océanique pourrait de ce fait, avoir un impact conséquent sur le cycle du carbone marin (MCallister et al., 2005).

Ce projet de co-financement concerne la réalisation d’une ligne de mouillage multi instrumentée et l’acquisition d’une sonde CTD (Température salinité), d’une optode d’oxygène et d’une triplette de mesure de la matière organique dissoute colorée (CDOM), de la Chlorophylle a et de la turbidité. Cette ligne de mouillage, qui sera déployée près de l’île du Frioul sera équipée de capteurs de mesure du rayonnement UV (déjà acquis) fera partie d’une station comprenant également une unité de mesure atmosphérique UV au sol sur l’Ile du Frioul (en cours d’installation). Ce projet permettra d’une part de suivre le rayonnement UV dans l’air et dans la colonne d’eau et d’autre part de suivre les effets du rayonnement sur la décomposition de composés organiques dissous variés en zone côtière. Cette demande vient compléter une acquisition d’équipement nécessaire à la poursuite de nos recherches relatives à l’impact du rayonnement UV sur le recyclage bactérien de la matière organique dissoute en milieu marin et sur le suivi à long terme de l’évolution du milieu marin côtier. Cette action s’inscrit dans la politique d’observation du Centre d’Océanologie de Marseille (COM) actuellement en développement notamment sur le site des l’Îles du Frioul et du Planier. Cette thématique de recherche financée en 2003-2006 par les programmes CNRS-PROOF UVECO (http://www.com.univ-mrs.fr/LMGEM/uveco/uveco_fr/index.htm) et BIOSOPE est poursuivie dans le cadre du programme UVPACA (resp. B. Charrière) labellisé par le Pôle de compétitivité Mer PACA en 2006.

Les mesures de pénétration du rayonnement UV que nous proposons d’effectuer dans la colonne d’eau seront comparées, sur le long terme, aux fluctuations de variables biogéochimiques telles que les hydrocarbures aromatiques, la chlorophylle a, les nitrates, le carbone organique dissous, la turbidité et la CDOM dans la colonne d’eau. Parallèlement nous effectuerons des déterminations de rendements quantiques en laboratoire à l’aide d’un simulateur solaire acquis récemment par le LMGEM. Ces rendements quantiques associés à la connaissance de la pénétration du rayonnement UV, permettront de prédire la photoproduction et la distribution de composés organiques dissous comme les radicaux hydroxyles ou les composés carbonylés dans la colonne d’eau. Cette action s’établit en collaboration avec les partenaires du réseau d’excellence Eur-Océan, des partenaires du projet UVPACA et du projet Gliders « Sea Explorer ». Des capteurs identiques seront déployés sur la ligne de mouillage et sur les gliders afin d’avoir une vue synoptique spatio-temporelle des processus affectant la Baie de Marseille (sonde CDOM, hydrocarbures, turbidité). Cette opération impliquera 6 Chercheurs et 1 ITA du laboratoire, 1 post-Doc, 3 chercheurs étrangers et les partenaires socio-économiques du LMGEM du projet UVPACA dont une start-up créée par un jeune chercheur du LMGEM (Marc Tedetti).

> Télécharger la présentation du lot C1 (format pdf) : application/pdf Lot C1